Qu’est-ce que la bioélectricité

A l’ère de la mode verte, de l’écologie de tout poil le terme « bio » est employé à toutes les sauces ! Mais alors la bioélectricité ou installation électrique biotique c’est quoi ? Un leur commercial ou un sujet sur lequel serait-il bon de se pencher ?

Qu’est-ce que cette pollution électromagnétique ou l’électrosmog ?

Pour faire simple : lorsque l’on est dans un bâtiment , une maison, nous nous retrouvons dans une cage invisible mais bien réelle de fils électriques (dans les murs, les sols, les plafonds…). Cette cage est alimentée par un courant ayant une fréquence d’environ 50 Hz, ce même courant qui permet à votre téléviseur, vos lampes, votre lave-linge de fonctionner. Cette cage générerait une pollution électromagnétique car l’un des fils (la phase) produit un champ électromagnétique quand il est traversé par le courant lorsque vous allumez un appareil. On parle ici de pollution électromagnétique (champs générés comme peut le faire un aimant) et non de pollution électrique car en soit, l’électricité n’est pas en cause directement, mais c’est le magnétisme qu’elle produit dans un contexte de cage.

Débat

Nous sommes tous exposés à différentes pollutions, qu’elles soient chimiques ou rayonnantes… Chacun détermine le degré de protection qu’il juge bon d’adopter pour lui et ses proches. L’objet de cet article n’est pas d’entrer dans la polémique sur la nocivité avérée ou non de certaines expositions mais d’expliquer un phénomène physique auquel nous sommes confrontés et quelles solutions sont proposées par certaines sociétés pour tenter de s’en protéger.

Etudes sur la bioélectricité

Différentes études ont été menées et, comme d’habitude, en fonctions des enjeux industriels, différents laboratoires « indépendants » opposent des résultats différents, bref… On mesure le taux de pollution électromagnétique au nombre de volts par mètre. Plus le taux est élevé, plus sont exposition est longue et plus elle est fréquente plus les effets indésirables se feraient sentir.
Un des effets est l’échauffement, tout comme peux le faire votre four micro-ondes mais à des puissances qui n’ont rien de comparable. Selon certaines études menées, des expositions répétées altéreraient l’ADN avec les problèmes que cela induirait…

Bioélectricité, comment ça marche

Le concept est simple, empêcher les perturbations électromagnétiques de sortir du mur dans lequel passent les câbles. Les professionnels parlent de câbles « écrantés ».

Comment ?

le principe est de poser un blindage autour des fils et relier ce blindage à la terre.
Vous avez peut-être remarqué comment était fabriqué le fil d’antenne de télévision, le fil de cuivre important venant de l’antenne est au centre. Il est entouré d’un isolant lui-même entouré d’une tresse et/ou d’un film aluminium, cette tresse et ce film forment l’écran de blindage qui empêche l’entrée ou la sortie de perturbations électromagnétiques. C’est à peu près le même principe employé ci-dessous :

Le blindage du réseau 220 volts

Gaine Flex@Ray blindée

Flex@ray la gaine blindée

Le constructeur propose des gaines blindées Flex@Ray (les fameuses gaines ICO annelées) dans lesquelles passer tous les câbles (phase [noir,brun ou rouge], neutre [bleu] et terre [vert et jaune]).


Acologis : phase blindée

La société Acome propose la possibilité d’uniquement blinder la phase car ce serait elle qui est perturbatrice. Une gamme de blindage des trois fils existe également.

Capri les boîtiers blindés

Boitier bioélectrique CapriC’est bien de blinder le réseau mais il faut qu’à l’arrivée le blindage existe également, c’est ce que propose Capri avec des boîtiers pour interrupteurs et prises à encastrer qui sont traités d’un film conducteur relié lui-même à la terre.

Reste à savoir s’il existe une possibilité de blinder le coffret de distribution à moindre frais sans devoir poser une armoire métallique autour du compteur et des disjoncteurs ou bien éloigner ce point des pièces de vie, au fond du garage…

Les « pieuvristes » semblent de plus en plus au fait de cette technologie, il vous faudra le leur préciser pour le devis, cette option affectant quand même un peu le budget.

Tout ça est bien beau, mais il est bon de s’interroger sur l’investissement et le bénéfice que l’on peut en retirer. Et puis est-il bon de passer commande d’une palette de boîtiers et câbles blindés si on laisse sa borne WiFi émettre jour et nuit à 2 mètres de la chambre des enfants et que l’on garde ses portables (pour lesquels on n’a même pas vérifié leur TOS) contre sa peau ou sur sa table de chevet… Mmm ?

A lire également

Réduire les champs électriques et électromagnétiques : www.ecologs.org
PDF : Le confort électrique à quel prix ? www.domus-materiaux.fr
Les Québécois, champions des cancers liés à l’électrosmog

Une réflexion sur « Qu’est-ce que la bioélectricité »

Laisser un commentaire