Archives par mot-clé : Ensoleillement

Le chauffage solaire ? Bonne idée !

Le chauffage solaire, tout le monde en parle…

Il existe de nombreuses façons d’utiliser le soleil pour chauffer ou tempérer sa maison ou pour produire l’électricité.

Les panneaux photovoltaïques solaires

Il s’agit là de capteurs sensibles aux rayons solaires qui exposés, produisent un courant. Celui-ci sera traité, via un onduleur puis stocké dans des batteries et/ou revendu auprès de son fournisseur d’énergie lorsque les kilowatts ne sont pas consommés. Ces panneaux sont placés en général sur le toit ou dans le jardin, inclinés pour capter le maximum de rayons aux heures les plus ensoleillées.

L’eau chaude par le soleil

En apparence utilisant un procédé proche des panneaux photovoltaïques, les panneaux n’hébergent plus de capteur produisant du courant mais intégrant de petits tubes renfermant un liquide thermo-sensible ou de l’eau qui seront chauffés pour alimenter les sanitaires en eau chaude.

Des baies vitrées solaires ?

Il est également de plus en plus fréquent que les baies vitrées intègrent la notion de chauffage. Prévoir une baie vitrée exposée au sud, participera au chauffage de l’habitation.

Double ou triple vitrage peu émissif

L’utilisation de vitres basse émissivité consiste à employer des doubles vitrages dans lesquels est inséré un film métallique (transparent).
Le but est de laisser entrer la chaleur mais, grâce à cette couche, d’empêcher les calories de ressortir.

Ce procédé peut, également devenir trop efficace quand la baie vitrée est exposée d’une façon intensive au soleil, comme par exemple en été. Dans ce cas, la surchauffe rendra l’ambiance intérieure, intenable.

Protéger les vitres du soleil

Gérer l’ensoleillement !

Le soleil est plus haut en été, ses rayons ont une vingtaine de degrés d’inclinaison en solstice d’été et plus de 60° en solstice d’hiver. Il devient donc facile d’utiliser cette variante pour protéger les vitres en été et les exposer en hiver.

Vitrage et matériau réfractaire

Pour emmagasiner le maximum de chaleur, certains constructeurs disposent en retrait de la vitre à l’intérieur de la maison, un mur sombre en matériau réfractaire qui restituera, du fait de sa basse inertie, les calories la nuit. Le choix de briques en terre non cuites apporte en plus une régulation hygrométrique de l’air ambiant, la terre étant hydrophile l’humidité dans la pièce sera d’un taux stable et sain…

Protéger l’été

De nombreux architectes prévoient des casquettes ajourées mobiles ou fixes en bois ou métal qui filtreront les rayons, il est également possible de calculer une avancée de toit, de façon à ce que celle-ci protège des rayons verticaux de l’été mais autorise la pénétration des rayons d’hiver, comme sur le schéma ci-dessus

Lors du calcul de l’angle il est important de noter la région d’implantation pour connaître l’inclinaison du soleil qui peut varier légèrement, les périodes d’ensoleillement et l’orientation de la maison sur le terrain.

Soleili, le logiciel

Pour calculer cela d’une façon précise voire scientifique, Frédéric Seco nous offre le développement d’un logiciel gratuit et fort pratique : Soleili pour Windows 95/98/2000/XP/Vista. Sur Mac Os X vous pouvez l’utiliser via un émulateur gratuit du type Virtual Box.
Soleili calcul ensoleillement
Construisez les volumes de votre habitat, le logiciel vous montrera les différentes phases d’ensoleillement, les ombres projetées en fonction des heures de la journée et des saisons.

Lou soulèu me fai canta… Pensez à la crème solaire ! 🙂

Liens pour cet article

Le site de Frédéric Seco et fameux logiciel gratuit Soleili