Archives par mot-clé : plots

Fouilles : coulée du béton

La toupie est arrivée

En début d’après-midi, la toupie débarque sur le terrain. 7 m3 de béton pour fondations dosé à 300 kg.

Le béton déposé au tapis télécommandé

Livraison du béton en toupie
Le gars accroche la télécommande sans fil du tapis, le système se déploie, le tapis se met en route et en avant ! Le béton est coulé dans les fouilles en périmètre. On surveille les opérations histoire que les semelles filantes ne bougent pas et, pour les plots, que les poteaux ferraille restent au maximum droit. Sébastien avait prévu de petits guides calés au laser, enfoncés dans le sol, pour indiquer la bonne hauteur à atteindre. Le chauffeur gère bien l’épaisseur, impeccable.
Egalisation du béton à la règle
Johan et Axel sont venus tout spécialement de Brest pour me donner un coup de main. Un grand merci à tous les deux.
Pendant que la toupie termine, on attaque le lissage du béton, Johan à la règle alu. Axel à la finition… Rien de tel qu’une semelle bien lisse pour la pose de parpaings, un trop grand écart risque de faire travailler les madriers, on se fixe une marge d’erreur la plus fine possible 😉
Finition de la semelle béton
Le reste du béton est coulé aux pieds des futurs plots.
Galère !!! Il en manque un peu pour finir de couler les semelles de 3 plots :-(, bon et bien va falloir sortir la bétonnière…

PS : Au fait, elle n’est pas belle ma brouette toute neuve et toute jaune ?

Pose du ferraillage des fondations

La commande a été passée en début de semaine, le camion de Queguiner est venu livrer les matériaux pour les fondations.

Livraison dans les temps, vendredi 1 avril, le chauffeur dépose les palettes bien rangées, 7 palettes de parpaings, tout le ferraillage, je commence à réaliser le boulot qui nous attend le week-end prochain… Je le laisse faire, boulot oblige, livraison rapide et soignée, le chauffeur, un type sympa, maîtrise la mini-grue pour poser le matériel là où je lui ai indiqué, sans traîner.

Bon, le chantier n’avance pas très vite, mais nous ne disposons que des week-ends pour y travailler, et la grande partie de l’équipe vient du Maine et Loire jusqu’en Finistère, le timing est donc très serré ! Samedi, Dominique et Sébastien (un deuxième Sébastien ;-)), accompagnés de Marie, sont venus renforcer l’équipe, merci à tous.

Le programme, ce samedi ; pose des ferrailles dans les fouilles et préparation des coffrages pour les plots.

Terre en fond de fouilles

Avant tout, nous avons disposé 25 mètres de câble cuivre nu de 25 mm2 bien profond dans la tranchée des fouilles, on forme une boucle, elle devrait assurer une bonne mise à la terre, quand tout sera coulé et la maison bien avancée, je ferai un test de résistivité de la prise de terre avec un tellurometre, les Castors de l’Ouest nous mettent à disposition ce type de matériel à prix très avantageux… Si besoin est, j’ajouterai un ou plusieurs piquets inoxydables, mais à priori ça devrait le faire comme ça…

Mesure et découpe des semelles

Découpe et pose de semelles filantes SL 35en fond de fouilles, Dominique à la disqueuse.
Découpe des semelles filantes et poteaux

Finitions des fouilles

Pendant ce temps, Pascal, Sébastien et Sébastien peaufinent les tranchées et trous des piliers, depuis le week-end dernier, le vent et la pluie ont malmené les bords que nous avions fait.
Préparations des tranchées

Ligature des semelles et poteaux

La ceinture, en périmètre de la future maison, reçoit donc une semelle filante SL 35 tout comme le fond des trous prévus pour les plots. On y coulera, ensuite, le béton 300 k pour avoir une semelle armée.

Fondations : la ceinture

Pour la ceinture, 3 rangs de parpaings 20×20 creux seront maçonnés.

Fondations : les plots béton

Pour l’intérieur, 16 plots en béton 30×30 de 60 cm disposés selon le plan fournit par les Maisons du Charpentier.

Je lie les semelles filantes entre-elles et ensuite les poteaux de chaînage perpendiculairement aux semelles filantes pour les plots.
Bien sur, on enlèvera les piquets bois avant que les semelles béton prennent 😉

Ligature des chaînages piliers et des semelles

Pose des repères pour le coulage dans les fouilles

Sébastien pose tous les 1,5 mètres environ, un piquet de repère qu’il enfonce verticalement dans le fond de fouilles calés au laser. Peint de couleur verte, ils me serviront de repères lorsque la toupille viendra couler le béton histoire de partir sur une base bien plane et droite pour recevoir les parpaings de la ceinture et les coffrages des piliers.

Pose de repères avant le coulage du béton

Coffrage des plots

J’hésitais sur l’achat de boisseau en ciment et de coffrages en carton, le boisseau implique un certain investissement !!! Le gars de Quéguiner m’a proposé au téléphone ces coffrages cylindriques en carton qui étaient beaucoup plus abordables…
Mais Pascal est arrivé avec un stock de planches et deux ou trois coffrages déjà montés, c’est cool 🙂 Le frangin a toujours une solution de secours 😉 Dominique entreprend de terminer les 13 autres coffrages de 30x30x60, on les posera le week-end prochain, une fois que les semelles auront été coulées.

Coffrages pour piliers béton

Dominique nous a révélé son côté artiste, superbe sculpture aux couleurs flashies prônant au centre du terrain, mince je l’aurai bien gardée comme ça… César n’a que bien se tenir 😉

Les fouilles , vu d’ensemble

Bon Sébastien, arrête-toi, c’est l’heure de la pause !

Les fouilles

Un de ces soirs, je vous parlerai du pieuvriste qui s’est chargé du plan électrique de la maison, restez connectés !

Fouilles des fondations de la maison et du garage

Terrassement : fouilles.

Ce sont les vacances scolaires, ce week-end le chantier est envahi par les petites têtes blondes qui, sous l’œil protecteur de leurs mamans, regardent les papas jouer avec ces grosses machines hydrauliques.

Sébastien cordeau en main en pleine réflexion…

Sébastien, cordeau en main, en pleine réflexion…

Une minipelle Takeuchi TB 228 de 2,8 tonnes pour les fouilles

C’est une belle petite machine que l’on va utiliser pour réaliser les fouilles. La maison en bois sera construite sur un plancher bois reposant sur une ceinture en béton en périmètre extérieur et des plots à l’intérieur de cette ceinture.

Préparation de saignées qui vont recevoir la ceinture et des trous destinés aux plots.

Sylvie aux niveaux laserSylvie, règle laser en main, pour les niveaux.

Pascal, à la mini-pelle, prend la relève de Sébastien, à l’aise aussi, avec ce gros jouet !

Yann à la minipelle

Yann change de godet, il attaque les trous à l’entrée du terrain. Petit challenge : changer de godet sans quitter le siège de la mini-pelle…

Yann sur la minipelle

Olivier teste la mini-pelle

Je dois être le seul à ne pas savoir maitriser l’engin, je teste, quelques rotations et coups de godet, sympa ! J’aimerais avoir le temps d’en prendre l’habitude, le truc, c’est un peu comme la batterie en musique, arriver à gérer les mains en synchronisation pour appuyer, bouger, stabiliser le déplacement du godet… Bon à ce rythme il me faudrait une semaine pour terminer tant bien que mal les fouilles, laissons faire les compères…

Les schtroumphs

Les schtroumphs avec leur papa !

Erwan attentif aux conseils de Sébastien…

Sylvie miss LASER ! 😉 Mamie 75 ans, après qques explications se lance à la manipulation de la pelle, non contente de poser pour la photo, elle l’a réellement manipulée ! Félicitations mamie !!!

Adduction d’eau

Les équipes de la mairie ont fait un sacré boulot, le raccordement du terrain, la pose du compteur sans attendre de longues semaines. De plus ils ont même pris le temps d’étaler du gravier à l’entrée pour absorber la boue qui faisait patiner nos voitures…

Adduction d'eau

Cinquante mètres de ce sacré tuyau de polyéthylène n’est pas facile à dérouler, enfin quand on ne connait pas le truc… Merci Sébastien, vaut mieux un qui sait que deux qui cherchent !

Ne pas dérouler le tuyau, la bobine posée à plat au sol mais tenir la bobine dans les bras, la faire tourner verticalement, et dérouler le tuyau comme on peut le faire avec un enrouleur. Le tuyau de polyéthylène restera — pratiquement — droit. 😉

Branchement tuyau polyéthylène

Branchement temporaire du tuyaux de 25, raccordement du robinet de chantier et du mobilhome…

Raccords plastiques contre raccords laiton

Raccords plastiques ou laiton

Raccords plastiques contre raccords laiton… Bon définitivement, après maintes fuites, on opte pour le laiton, les raccords plastiques nous ont laissé un goût amer…

Merci Kaké (Christelle) pour toutes ces belles images, et du coup je réalise que je ne t’ai même pas une seule fois en photos 🙁

Les fouilles de nuit

Kaké, suite à ta demande voici la photo des fouilles, tu l’as prise à la tombée de la nuit, (on a fini tard !) j’ai tenté de l’éclaircir un peu… Enfin voilà ! 🙂